Salut à toutes et tous...

Je suis très heureux de reprendre enfin mon activité quotidienne de diffusion de musique. J'ai écris presque dans le titre parce que mon nouveau blog n'est pas tout à fait au point... J'ai encore quelques détails à mettre en place et je vous y conduirai (nouveau lien) dès demain. Ce blog-ci restera actif tant que je n'aurai pas complété le transfert sur le nouveau...

071015_1Pour me faire pardonner, je vous offre quelques bonbons. D'abord, My Boy Lollipop, un hit (plus de 7 millions d'exemplaires dans le monde) popularisé en 1964 par l'interprétation qu'en a faite Millie (née Millicent) Small. Cette jeune femme a emporté de Jamaïque un rythme tout nouveau pour l'époque, le bluebeat, précurseur du ska et du reggae. Ce disque a été un tremplin pour l'étiquette Island, maintenant bien connue.

070115_2Bien sûr, dans les années 60, tout grand succès anglophone était presqu'automatiquement et très rapidement traduit en français... y'a de l'argent à faire. Au Québec, on a donc écouté C'est toi mon idole interprétée, entre autres, par Pierre Lalonde et Donald Lautrec, ainsi que parodiée par Jacques Desrosiers (C'est toi mon cibole). La version que je vous offre est celle de Renée Martel qui l'a lancée (45 tours) en 1964 sur étiquette Météor. Comme mon 45 tours est dans un état lamentable, je l'ai puisée sur le premier album éponyme de Renée Martel (1968).

Bonne écoute et à demain !